TOEFL and great expectations

Bon, je vous rassure tout de suite, je n'ai pas adopté ce sourire crispé lors de mon test (si on la regarde droit dans les yeux elle fait limite peur).

Premier épisode : je vérifie chez moi avant de partir l'adresse du lieu du test ce matin et là je réalise que ce n'est pas cours Albert Thomas mais avenue des Frères Lumière ! Moment de stress intense jusqu'à ce que je réalise que c'est l'adresse de la porte sud de la manufacture des tabacs, celle que je ne prend jamais. Ouf, donc, j'ai encore tout mon temps.

J'avais rendez-vous, donc, à 9h30 salle 267 de la manufacture ce matin pour ce fameux test du TOEFL coutant la modique somme de $ 185. Arrivée devant la salle on était déjà pas mal à trainer dans le couloir l'air désœuvré voire même (faussement) décontracté pour certains. Le test en lui même était censé commencer plus tard, vers les 10h00, une fois les vérifications d'identité faite.

Dans la pratique une fois arrivée à la salle je m'aperçoit que certains de mes camarades ont un papier blanc et qu'ils gratouillent quelque chose dessus. Je récupère ce fameux papier et effectivement il faut recopier une mention du style "je jure de ne pas révéler le contenu du test" blablabla (au moins 5 lignes). Ne pouvant pas entrer dans la salle puisqu'il faut attendre l'appel de son nom, je décide d'attendre pour pouvoir écrire sur une table (et non contre le mur ou par terre). On appelle mon nom et j'entre, je me prépare à recopier les cinq lignes quand on me signifie qu'il faut que je ressorte pour le faire comme ça on peut continuer les "registration". J'apprécie moyennement et je le fait savoir, ça commence bien.

Et la j'expérimente un système de sécurité qui me rappelle mon séjour aux USA : on me prend en photo, on me demande une carte d'identité et on me fait signer le fameux papier qui dit aussi "je certifie que je suis bien trucmuche et que j'habite bien rue du Poney qui tousse blablabla". J'ai même eu peur à un moment qu'il me demande d'expliquer la différence entre l'adresse que je leur ai donné (celle de Lyon, mon chez-moi étudiant) et l'adresse qui figure sur ma carte d'identité (celle de chez mes parents que je n'ai toujours pas fait changer c'est sentimental). Mais non, tout va bien.

On nous attribue un PC fixe avec un casque-micro et là deux observations m'atteignent de plein fouet :
1. J'entend respirer le candidat à coté de moi dans le casque (le micro est donc très puissant) pas le top pour se concentrer.
2. Le clavier est un QWERTY et meme si je l'avais lu quelque part, je pensais que ça avait changé.

La madame et le monsieur nous expliquent alors qu'on aura une pause de 10 minutes vers le milieu du test et qu'il faut parler vraiment fort dans le micro (là j'ai peur pour mes oreilles).


Ensuite le TOEFL commence par un test du micro. On a quelques secondes pour répondre à la question suivante "descrive the city you live in". C'est à ce moment là que j'en viens à l'observation numéro 3. : comme chacun va à son rythme, toi tu as commencé la lecture et ton voisin (oui, oui, celui que tu entend déjà quand il respire) lui, décrit la ville de Lyon et à quel point son club de foot est connu... Je passe ainsi les 20 premières minutes du texte à essayer de lire ET de comprendre le texte avec un fond sonore horrible. Puis vient la 4ème observation : tous mes voisins sont bilingues et je suis NULLE en anglais.

Au niveau du déroulement, le test s'articule autour de 4 grandes parties (dans l'ordre) :
reading,
listening,
talking &
writing

Je commence donc par la partie "reading" et mis à part le problème de concentration, pas de réelles surprises, l'entrainement à la Maison des Langues porte ses fruits. J'ai donc plusieurs textes à lire assortis d'une horloge qui décompte le temps restant pour lire et répondre aux questions (légèrement stressant). Pour cette partie j'ai droit à plusieurs textes dont entre autre un qui parle des fouilles archéologiques dans les palais crétois, un autre de l'art des portraits et un troisième des avancées techniques apportées par le monde romain dans la civilisation celte.

J'ai appris donc entre autre :
- que les historiens hésitent entre l'appelation "palais" et "temple" pour les palais crétois
- que Picasso a commencé par peindre des portraits
- que les romains ont eu un role important dans l'amélioration des techniques de travail à la main des celtes.

Globalement je n'ai pas le sentiment d'avoir fait n'importe quoi. Il y a quand meme du vocabulaire bien spécifique, surtout pour le deuxième texte. Je n'ai pas le temps de répondre à toutes les questions sur un des textes suite à une mauvaise gestion du temps (je ne répond qu'à 24 questions un 28).


Vient ensuite la partie "listening" ou j'écoute tout en prenant le maximum de notes des dialogues portant sur des sujets divers et variés tels que la poésie romantique d'un britannique (connu ?), les techniques aquarelles d'un peintre (connu ?), les capacités de survie dans le froid des tortues, les échanges synaptiques et le role des "glia cells" dans le fonctionnement neuronal, la représentation mentale des objets chez les singes, le service de correction gramaticale d'une université... Globalement, ça va, j'ai certainement fait des fautes mais ça devrait aller pour cette partie.

Pause de 10 minutes (vite je descent les escaliers, puf puf, vite je remonte les escaliers, puf puf)

Et là, la partie que je redoute le plus : "talking" car très stressante. En effet on commence par une question très simple mais je suis déjà pétrifiée, je fait des fautes, je me répète, bref horrible. En plus les autres parlent en meme temps et on est tenté d'écouter. Ensuite arrivent les difficultés : je doit parler (après un extrait audio) des techniques de chasse entre espèces, du phénomène de "halo error", de la "junk food" en milieu universitaire, d'un problème de transport pour le "winter break" ou encore d'une demande de changement de cours sur Shakespeare... Le plus horrible je crois c'est la petite voix qui te dit "You have 15 seconds to prepare your answer" suivi de "You have 20 seconds to talk. Please start talking after the bip", "BIIIIP". Tout ceci accompagné joyeusement d'une horloge numérique qui fait : "10", "9", "8", "7"... Bref, j'ai cru mourrir et j'ai été coupée plein de fois au milieu d'une phrase. J'ai donc le sentiment d'avoir allègrement foiré cette partie mais on verra, sait-on jamais...


Et pour finir la partie "writing" qui est je pense celle que j'ai le mieux réussi. Un essai de 150-200 mots et un autre de 250-300 mots. Le premier a pour support un texte sur les lacunes des fouilles archéologiques en Grande Bretagne vers 1950. Le deuxième sur un sujet bateau et manichéen (et donc encore plus difficile). Il est à noter que quand on vous demande votre opinion dans un sujet dit d' "essay" il ne faut soutenir qu'une seule thèse et non les deux et arroser le tout d'exemple (D'ailleurs ne pas oublier qu'exemple s'écrit avec un "a" en anglais c'est-à-dire "example").

En résumé j'ai beaucoup appris sur l'archéologie, j'ai beaucoup stressé, j'ai foiré la partie "talking" bien comme il faut, j'ai pas eu le temps de répondre à toutes les questions sur un texte de la partie "reading" et j'ai eu envie de taper une étudiante qui se demandais dans un dialogue très profond si elle allait prendre le bus pour rentrer chez elle.

Résultats dans un mois. Je stresse déjà mais au moins comme je m'y suis prise tot, j'ai le temps de le refaire si le premier score ne me convient pas du tout.

EDIT : Je précise que je respecte la confidentialité imposée puisque je ne recopie ni ne résume les textes, je ne reproduit pas les questions mais me contente d'évoquer les thèmes généraux abordés.

EDIT 2 : J'ai commencé le test vers 10h10 et je suis sortie à 14h15. Je vous conseille donc de boire, de faire pipi et de bien manger avant !!!

3 comments:

Clara said...

Je peux pleurer ?

Zerach said...

Kate... J'ai peur, maintenant !

Kate said...

Meuh non, vous vous n'êtes pas sujets au stress !!!

Post a Comment

Oregon's famous Squirrel

Oregon's famous Squirrel

Visiteurs